Le Sérail, le palais du Savon de Marseille.

marseillefaitmaison-fait maison-marseille-savon de marseille- savonnerie-savon-traditionnel-savoir faire-artisanat-chaudron-portailJ’ai rencontré Laurent Boetto et son fils, Julien, à la savonnerie Le Sérail à Marseille.

Au 50 Boulevard Anatole de la Forge, une bâtisse en pierres abrite une bulle d’histoire, de tradition et de savoir faire. Autour des chaudrons centenaires, une odeur de soude flotte dans l’air, souvenir d’une autre époque. Marseille ne compte aujourd’hui plus que trois savonneries traditionnelles. En plus du célèbre cube de 600g estampillé du nom de la maison et de la mention 72% d’huile d’olive, la savonnerie propose aujourd’hui des gammes de savons colorés et parfumés, avec des produits naturels en majorité, ainsi que des savons liquides Fait Maison.marseillefaitmaison-fait maison-marseille-savon de marseille- savonnerie-savon-traditionnel-savoir faire-artisanat-chaudron-production artisanale

Le grand-père de Julien, Vincent Boetto, crée la savonnerie en 1949. Après la guerre, il récupère le matériel de l’ancienne usine dans laquelle il travaillait et décide de perpétuer le savoir faire du savon de Marseille, au moment où les détergents de synthèse prenne la place du savon artisanal dans les ménages.

Sa fabrication traditionnelle requiert plusieurs ingrédients et étapes indispensables. La saponification se fait obligatoirement à chaud : les huiles végétales se transforment en savon sous l’action de la soude et de la chaleur. Le relargage consiste ensuite à ajouter du sel marin pour séparer la soude en excès et le savon. Insoluble dans l’eau salée, ce dernier se retrouve ainsi dans la couche supérieure du chaudron. La cuisson, le lavage et la liquidation amènent le savon à son état final. Il est alors coulé dans des « mises », bassins où il va refroidir et se solidifier. Découpé, séché et estampillé, il est fin prêt à assumer sa célébrité après 21 jours de fabrication.

Toutes les étapes sont réalisées à la main avec des machines d’époque. La savonnerie du Sérail produit chaque semaine 16 tonnes de savon. Il n’y a pas d’école pour devenir « Maître savonnier », comme aime le dire Julien pour redonner à son métier ses lettres de noblesse. Seule la transmission, ici en famille, et la passion survivent au temps et aux contrefaçons. Le savon de Marseille reste aujourd’hui une appellation non protégée. Cependant en 2011, les dernières savonneries authentiques se sont réunies pour créer l’Union Professionnelle du Savon de Marseille, afin de protéger leur patrimoine.

marseillefaitmaison-fait maison-marseille-savon de marseille- savonnerie-savon-traditionnel-savoir faire-artisanat-chaudron-savonnerie du sérailLes vertus du savon de Marseille ne se comptent plus : hypoallergénique, économique, écologique… Placé sous les draps, il ferait même disparaître les crampes nocturnes. Avec le savon de Marseille, le Fait Maison peut dormir sur ses deux oreilles… !

Savonnerie Le Sérail, 50 boulevard Anatole de la Forge, 13014 Marseille

Et pour acheter votre vrai savon de Marseille sur la toile : www.eclatsdesavon.com

Publicités

3 réflexions sur “Le Sérail, le palais du Savon de Marseille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s